Accueil / Destinations / Australie / Episode 16: Road trip Perth-Melbourne

Episode 16: Road trip Perth-Melbourne

Après avoir passé une semaine à Perth, à essayer de visiter la ville malgré un temps catastrophique qui nous a empêché d’en profiter pleinement, nous avons décidé de continuer notre voyage afin de rejoindre Melbourne. C’est parti pour un road trip Perth-Melbourne.

Margaret River

Nous nous sommes tous d’abord arrêtés à Margaret River. Nous n’y avons passé que quelques heures malheureusement mais nous avons tout de même apprécié la beauté de cet endroit. Cette région est si sauvage, si belle, avec ses fleurs, ses arbres, ses nombreux vignobles et la rivière Margaret qui rejoint l’océan.

margaret river road trip perth-melbourne

Tout d’abord, nous nous sommes aventurés à travers la brousse sur le bord de la route afin de rejoindre une petite grotte que nous avions trouvé sur Wikicamp. Nous étions curieux de voir à quoi cela ressemblait et après 5 mn de marche sur un minuscule chemin à devoir déplacer des branches, nous arrivons dans cet endroit qui semblait surréaliste.

Nous découvrons un petit endroit secret caché derrière les buissons et les arbres. L’endroit était parsemé de centaines d’arums blancs, de très jolies fleurs blanches. Puis, il y avait cette petite grotte derrière toutes ces fleurs. Avec la lumière de fin de journée, l’endroit était si beau, si magique.

margaret river grotte cave

La région dispose apparemment de nombreuses grottes comme celle-ci dont des grottes souterraines qui peuvent être visitées.

Puis, Margaret River étant la région de la gastronomie et du vin, nous ne pouvions repartir sans une bouteille. Nous nous sommes donc rendus dans le vignoble « Voyager Estate » qui vend de bons vins à des prix abordables et avons acheté une bouteille de vin rouge qui était plus que bon. Enfin, nous nous sommes garés sur le parking d’une plage et avons admiré les surfeurs en train de surfer de grosses vagues avec un joli coucher de soleil derrière eux. Puis nous avons repris la route.

.

Hamelin Bay

Nous avons ensuite fait un court arrêt à Hamelin Bay, situé à quelques minutes au sud de Margaret River. L’endroit est réputé pour ses nombreuses et énormes raies qui se trouvent très souvent au bord du rivage. Cependant, lorsque nous nous y sommes rendus, elles n’étaient pas là, peut-être était-ce dû au fait que nous y étions en plein hiver.. Mais l’endroit était vraiment magnifique, donc nous n’étions pas venu pour rien! Plage de sable blanc, eau turquoise, rochers sur le bord de la plage, jolie petite île en face.. N’hésitez pas à vous y arrêter, vous aurez surement plus de chance de voir des raies que nous ;).

hamelin bay road trip perth-melbourne

.

Gloucester Tree

Notre prochain arrêt fut le Gloucester Tree, un arbre haut de 58m. Cet arbre fut l’un des huit arbres du sud-ouest à être aménagés entre 1937 et 1952 afin de servir de surveillance pour les éventuels feux de brousse, grâce à une plateforme située à son sommet.

gloucester tree

Aujourd’hui les visiteurs peuvent le grimper à l’aide d’une échelle faite de barres de fer tout autour de l’arbre, afin de rejoindre sa plateforme pour une vue à 360° sur la Boranup Karri forest.  Il n’y a que très peu de sécurité pour y monter donc vaut mieux être très vigilant et ne pas avoir le vertige ;). L’entrée du parc est cependant payante (12$ par véhicule), mais nous avions le WA park pass donc nous n’avions pas eu à payer. Mais cela vaut vraiment le coup, l’expérience est géniale et la vue d’en haut y est magnifique! J’ai eu une sacré montée d’adrénaline lors de la montée. Et arrivée en haut, j’étais essoufflée comme si je venais de courir un marathon :D.

gloucester tree

De plus, nous avons eu la chance d’y voir pleins d’oiseaux de toutes les couleurs, des cacatoès, des perroquets, des petites oiseaux tout mignons..

gloucester tree bird

Nous avons même pu les nourrir avec des graines qu’il me restait de la Great Ocean Road achetées l’année précédente. Ce fut un superbe moment, entre l’ascension folle de l’arbre et les oiseaux tout autour de nous.

gloucester tree bird

 .

Tree Top Walk, Valley of the Giants

Ensuite, nous avons continué avec les arbres géants en nous rendant au Tree Top Walk, dans la Vallée des Géants. Pour moi ce n’était pas nouveau puisque j’avais déjà fais un Tree Top Walk lors de mon premier road trip de Sydney à Melbourne. Celui-ci situé dans le New South Wales, est un peu plus bas que celui de la Vallée des Géants (35m contre 40m). Cependant il dispose d’une tour de 45m de haut que l’on peut grimper, c’est donc celui du NSW qui a la plus haute plateforme. L’entrée est de 21$ par adulte et 10,50$ par enfant. Plus d’infos ici.

tree top walk valley of the giants

Le parc offre également une petite balade dans les Ancient Empires à travers les « géants » hauts de 40m et vieux de 400 ans. C’est très intéressant et on peut se rendre compte de la grandeur de ces arbres lorsque l’on se sent tout petit à côté d’eux.

tree top walk walpole

 .

Elephant Rocks

Le lendemain, nous nous sommes rendus aux Elephant Rocks. Eh non!, vous ne verrez pas d’éléphants se balader ici. Ces pierres portent ce nom tout simplement car elles ont la forme d’éléphants (eh oui, ça parait logique!). Regardez ci-dessous sur la droite et jugez par vous-mêmes :). Au premier plan, on croirait voir deux éléphants face à face, et en arrière-plan, deux éléphants côte à côte vus de dos.

elephant rocks road trip perth-melbourne

Cet endroit est vraiment magnifique. Une petite crique se trouve là, entre ces énormes pierres. Il y a un très beau contraste de couleurs entre le turquoise de l’eau, le vert de la végétation et les pierres orangées.

elephant rocks road trip perth-melbourneelephant rocks road trip perth-melbourne

.

Albany

Notre prochain arrêt fut Albany. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons eu droit à un magnifique temps fait de fortes pluies et de vent. Car oui, nous étions dans le sud en hiver, pas top niveau temps ! Le jour suivant, le temps s’était amélioré mais ce n’était pas encore ça.. Nous avons tout de même visité les plages dans les alentours notamment Little Beach, située dans une petite baie, qui était absolument magnifique ! Eau turquoise, sable blanc, petites collines autour, de grosses vagues, nous avions qu’une envie: aller nous baigner! Mais il faisait beaucoup trop froid, puis il y avait toujours beaucoup de vent.

albany little beach

Lorsque nous avons repris la route, nous nous sommes arrêtés sur une aire de repos un peu plus loin en dehors de la ville. Et alors qu’il pleuvait averse mais que le soleil était tout de même présent, nous avons eu droit à un magnifique double arc-en-ciel juste devant nous.

albany rainbow arc en ciel

.

Wave Rock

Le jour suivant, nous nous sommes rendus à la Wave Rock, une énorme vague de pierre qui mesure 14m de haut et 110m de large. Le rocher aurait été sculpté par l’érosion au fil du temps. Sur le haut de la vague se trouve petit mur qui permet d’arrêter les eaux de pluie et de les rediriger vers le barrage qui se trouve juste à sa droite (vous pouvez l’apercevoir sur la photo ci-dessous).

wave rock road trip perth-melbourne

Bien sûr, nous n’avons pas manqué de faire les touristes en prenant des photos en train de faire semblant de surfer sur cette vague: photo typique que toute personne visitant la Wave Rock doit probablement avoir! :).

surf wave rockwave rock surf

Nous avons ensuite grimpé sur le rocher duquel nous avions une jolie vue. Ensuite, nous sommes allés voir le « Hippo’s yawn » comprenez le « Bâillement de l’hippopotame ». En effet, ce rocher rappelle fortement un hippopotame la gueule grande ouverte, en train de bailler.

hippo's yawn wave rock

Sachez que l’entrée est payante et se paye sur le parking de Wave Rock (10$ par voiture). Cependant, si vous vous garez un peu plus loin à l’Hippo’s Yawn, le parking est gratuit et vous pouvez accéder à Wave Rock grâce à un petit chemin, donc gratuitement.

.

Esperance

Puis nous avons continué notre route jusqu’à Esperance. Les nombreuses plages qui se trouvent aux alentours de la ville sont si sauvages, absolument magnifiques et à couper le souffle. Pour ma part, c’est ici que se trouvent une partie des plus belles plages d’Australie, sans hésiter ! Tout d’abord, nous nous sommes arrêtés sur Warton Beach où nous avons admiré le déferlement des vagues qui était si beau à voir.

warton beach esperance

Et ce, depuis le 4×4. Eh oui, il fait très froid je vous rappelle :).

warton beach esperance

Puis, nous sommes allés à Lucky Bay, qui est pour moi, la plus belle plage d’Australie. C’est assez dur de comparer les plages du pays tant elles sont différentes, mais celle-ci est à couper le souffle. Une eau transparente d’un bleu turquoise magnifique, un sable hyper blanc, une plage entourée de collines et de petits îlots qui donnent l’impression que la baie est fermée: c’est ce qui font la beauté de cette plage qui nous rappelait beaucoup Little Beach à Albany.

lucky bay esperance

De plus, sur cette plage se trouvent pleins de kangourous tout au long de l’année. Alors quand on a une plage paradisiaque et des kangourous, on a pas envie de partir, surtout quand on est pratiquement les seuls sur la plage.

kangourou lucky bay esperance

Car oui, l’un des atouts de la côte ouest, sans compter qu’elle est magnifique et paradisiaque, c’est le fait qu’il n’y a pratiquement personne. Forcément, il y a beaucoup plus de personnes en été, mais l’hiver, les plages sont pratiquement désertes! Sur toutes les plages où nous sommes allés à Esperance, soit nous étions seuls, soit il n’y avait que deux ou trois couples par-ci par-là. Et ça, mon dieu ce que c’est relaxant et agréable que de pouvoir marcher le long d’une plage, apprécier le paysage, le bruit des vagues sans rien ni personne.

lucky bay esperance

Ensuite, petit arrêt à Hellfire Bay, une autre plage absolument magnifique qui donne plus qu’envie de plonger dans l’eau immédiatement. Il n’y a tout simplement pas de mot pour décrire cette beauté.

hellfire bay esperance

Ensuite, nous avons roulé le long de la Great Ocean Drive, une route longeant la côte et qui offre donc de magnifiques vues sur l’océan. Nous nous sommes tout d’abord arrêtés à 11 Mile Beach qui est la dernière plage se situant à la fin de cette route. Nous avons admiré une fois de plus, les impressionnantes vagues qui venaient s’échouer sur les rochers. C’était tellement beau!

11 Mile beach esperance

Ensuite, nous avons continué le long de la Great Ocean Drive, et nous sommes arrêtés à Twilight Beach, l’une des plages les plus réputées d’Esperance.

twilight beach esperance

Enfin, dernier petit arrêt à Blue Haven, une énième magnifique plage. J’ai dû employer le mot « magnifique » au moins 15 fois, mais il n’y a pas d’autre mot pour décrire cet endroit à part « à couper le souffle » peut-être! Esperance (avec Albany) est pour moi sans hésiter, l’une des plus belles régions d’Australie.

blue haven esperance

Esperance fut le dernier endroit que vous ayons visité en Australie-Occidentale avant de rejoindre le Nullarbor. Et nous quittons cet Etat avec regret de ne pas y avoir passé plus de temps, car il est et restera pour moi le plus bel Etat et le plus diversifié d’Australie !

.

Nullarbor Plain

Commence enfin, notre long voyage de trois jours dans la fameuse plaine du Nullarbor que nous avions hâte de faire. Une amie m’en avait parlé comme étant la route la plus longue et ennuyeuse qu’elle ai dû faire. Et moi forcément, j’aime faire l’expérience de quelque chose avant de juger. Et en fait, j’ai adoré! Oui la route est très longue et peut-être un peu ennuyeuse parfois, mais moi l’outback, les longues distances sans rien à perte de vue, j’adore ça! Après tout, cette route n’est que légèrement plus longue que la route Townsville-Three Ways, qui rejoint la côte est à l’outback du Northern Territory. Et l’ayant faite deux fois, je me suis habituée :). Nous avons donc commencé notre périple en conduisant 600km le premier jour. Nous avons roulé sur la route droite la plus longue d’Australie (146,6km). Eh oui! 146km sans tourner le volant d’un centimètre, genre.. pas du tout! Mieux vaut ne pas être fatigué ;).

australia's longest straight road nullarbor

Le soir, nous avions passé la nuit sur une aire de repos sympa au bord de la route. Juste avant d’y arriver, nous avions vu deux énormes aigles posés sur la route et qui se sont envolés à notre passage: magnifique! (encore ce mot!). Le lendemain matin, alors que je me brossais les dents à côté du bush, j’ai été surprise par un petit serpent jaune orangé et gris/turquoise qui est passé à toute vitesse juste devant moi. Avec Sam, nous l’avons suivit et nous en avons découvert deux autres identiques un peu loin. J’étais tellement contente de voir des serpents de près et vivants, car à chaque fois que nous en avions vu c’était soit des morts, soit un vivant mais furtivement et dans le noir. Ceux-ci appelés Yellow-Faced Whip Snakes en anglais, ne sont pas dangereux pour l’homme mais tout de même venimeux avec une morsure qui peut être extrêmement douloureuse.

yellow face whipped snake nullarbor

Nous avons continué notre route dans le Nullarbor et avons enfin vu le célèbre panneau de signalisation jaune Chameau-Wombat-Kangourou, que j’avais tellement hâte de voir. Malheureusement, nous n’avons pas vu de chameaux sauvages, qui sont pourtant très répandus dans le désert australien.

camel wombat kangaroo sign nullarbor

Nous avons passé la frontière du South Australia (Australie du Sud) et étions de retour dans l’Etat où nous nous étions rencontré un an et quatre mois plus tôt. Que d’émotions :). Puis, nous nous sommes arrêtés à plusieurs points de vues le long de la côte et avons pu admirer l’immensité de la Grande Baie Australienne, le désert qui rencontre l’océan, avec ses falaises absolument sublimes qui s’étendent sur des milliers de kilomètres.

grande baie australienne nullarbor

Ensuite, nous avons passé la petite partie de la plaine où il n’y a absolument aucun arbre. Au début, je pensais que ce serait le cas pour toute la longueur du Nullarbor, puisque ce mot d’origine latine veut dire: Null = sans et Arbor = arbre, donc « Sans arbre ». Mais non! En fait, la « vraie » partie du Nullarbor où il n’y a aucun arbre s’étend seulement sur une vingtaine de kilomètres (sur environ 1200 km que représente le Nullarbor).

Nullarbor plain treeless

Mais tout de même, c’était cool de rouler sur une route aussi plate et de n’avoir rien autour de soit, rien que l’immensité du vide.. et du bush.

Nullarbor plain treeless

Nous avons ensuite fait un court arrêt dans un petit village où nous sommes allés voir des « Windmills », c’est-à-dire, de vieux moulins à vent typiques de l’outback australien. Là-bas s’y trouvait le plus gros de toute l’Australie.

windmill moulin à vent nullarbor

Enfin, nous nous sommes arrêtés à un point de vue où l’on pouvait observer des lions de mer. Ils étaient au moins une cinquantaine et ne faisaient que dormir les uns à côté des autres, voir sur les autres. Des fois, ils se déplaçaient et c’était plutôt drôle de les voir faire.

lions de mer nullarbor

Ils y avaient également plusieurs petits bébés qui dormaient et tétaient leurs mamans, c’était trop mignonnn!

lions de mer nullarbor

.

Shark Cage Diving, Port Lincoln

Ainsi s’est achevé notre périple dans le Nullarbor. Nous avons finalement rejoins Port Lincoln afin d’y effectuer une plongée en cage pour aller rendre visite aux Grands Requins Blancs. Nous sommes allés réserver pour moi, car Sam n’a malheureusement pas pu le faire. Puis nous avons passé la nuit sur une aire de repos juste au bord de la plage. Le lendemain matin, nous avons été réveillés par le couple d’australiens qui avaient aussi dormi là. « Toc toc! are you awake? » (vous êtes réveillés?), non mais maintenant oui haha. En fait, ce couple adorable est venu nous offrir le petit-déjeuner avec dans les mains, un panier remplis de café, thé, petites fioles de lait, et biscuits d’Afrique du Sud (le couple ayant des origines du pays). Nous avons littéralement pris une grosse claque dans la tronche, choqués de cette gentillesse et cette générosité! Nous ne leur avions même pas parlé, enfin si, moi brièvement la veille. Lui: « Quelle vue! », moi: « Oui c’est magnifique! », lui: « Passez une bonne soirée », fin de l’histoire. Et le lendemain, on se réveille avec un petit-déjeuner complet, mais également une deuxième fois le lendemain!! Je serais toujours émerveillée par la bonté et la générosité des australiens, rien à voir avec la France!

breakfast australia

Le lendemain fut le grand jour J. Embarquement à 6h30 du matin pour aller rejoindre l’île Neptune à 3h de la côte afin de voir ces grands Maîtres de l’Océan. Nous quittons Port Lincoln avec un joli lever de soleil. Pendant ce temps-là, on nous explique les directives, le programme de la journée.

shark cage diving port lincoln

Le petit-déjeuner à volonté est ensuite servi: fruits frais, salade de fruits, gateaux, café, thé: vraiment de tout! Ensuite, je suis restée assise à l’intérieur et je commençais à m’endormir (oui, moi les transports ça me berce et ça m’endort!). Jusqu’à ce qu’on quitte la zone calme de l’intérieur de la baie et rejoignons l’extérieur, l’océan, le vrai! et là, les grosses vagues sont arrivées. Je dirais que sur 28 passagers que comptaient le bateau, au moins 15 ont été malades tellement les vagues étaient immenses. Et moi qui n’ai jamais Ô grand jamais eu le mal de mer, cette fois-ci, je me suis sentie vraiment pas bien. Toujours assise à l’intérieur, j’ai dû sortir dehors (comme 95% des passagers) afin de respirer l’air frais et ne pas être malade. Sacré aventure! Enfin, nous arrivons à destination. Nous apercevons des lions de mer sur l’île Neptune. Puis, après avoir descendu la cage dans l’eau, le premier groupe passe, chaque groupe étant composé de huit personnes. Depuis le pont supérieur, j’observe les requins attraper les morceaux de viandes lancés dans l’eau. Certains font des sauts hors de l’eau plutôt impressionnants.

shark cage diving calypso charter

D’autres tout simplement, se baladent autour du bateau.

shark cage diving calypso charter

Enfin, arrive le tour de mon groupe. J’enfile ma combinaison avec beaucoup de mal, puis les chaussures, sans oublier le bonnet, car l’eau à cette période de l’année (en hiver je vous rappelle) est absolument glaciale. Le temps sous l’eau étant de 45mn, je peux vous assurer que vous allez avoir froid et que vous aurez besoin de ce bonnet. Mais ce que vous allez voir et vivre vous fera oublier le froid ;). L’un des organisateurs m’accroche une sangle autour de la taille qui contient des pierres assez lourdes qui me permettront de ne pas flotter sous l’eau. Enfin, je mets mon masque puis on me donne un tuyau avec un embout à mettre dans la bouche afin de pouvoir respirer pendant 45mn sous l’eau. Comme quand on fait de la plongée, sauf qu’on a pas de bouteille. C’est assez étrange la sensation mais on s’y fait très vite.

C’est parti! Je rentre dans l’eau, qui est comme je l’ai ci-dessus, absolument glaciale. Et là je vois des centaines de poissons en train de nager autour de la cage, tous attirés par l’appât de nourriture. J’attends, et là, tout-à-coup surgit un grand requin blanc qui attrape férocement l’appât. Il passe devant la cage puis s’en va. Puis revient, et repart.

shark cage diving calypso charter

Je regarde à droite, à gauche, en dessous de moi, derrière, devant.. Toujours à la recherche de la bête car on se demande toujours de quelle côté il va arriver. Quand tout-à-coup, alors que je regardais ailleurs, le requin apparu, et là je le vis foncer sur la cage juste devant moi! Il avait « mordu » la barre de la cage, c’est-à-dire que la barre était dans sa gueule et ce pendant 2 secondes, JUSTE DEVANT MOI !! C’était le moment le plus sensationnelle de la plongée! J’ai fais un tête à tête avec un Grand requin blanc! Quelle expérience, quelle adrénaline !

shark cage diving calypso charter

Puis le/les requin(s) referont des passages devant la cage jusqu’à ce que les 45mn soit terminées. Je sors de la cage, et mon dieu quelle sensation ! Ce que je venais de vivre était incroyable, tout simplement une expérience hors du commun.

J’ai ensuite mangé mon repas du midi, une fois de plus, à volonté, pendant que les autres groupes passaient. Tout en continuant d’admirer ces magnifiques et effrayantes créatures. Puis après que tous les autres groupes soient passés, l’équipe a remonté la cage et puis nous sommes repartis pour 3h de route, beaucoup plus calme que l’aller, heureusement. Lors du trajet, nous avons eu droit à un petit apéro avec tartes, plateaux de crudités, fromages, charcuteries, fruits frais..

shark cage diving calypso charter

INFOS: J’ai effectué cette plongée avec Calypso Star Charters car ce sont les plus réputés. Il existe également une autre compagnie, Adventure Bay Charters également réputée. Comparez les prix et ce qu’ils offrent si vous souhaitez effectuer une plongée en cage. Sachez que le seul endroit pour effectuer une telle plongée est à Port Lincoln, à 7h de route ou 50mn d’avion d’Adélaïde. Pour ma part, avec Calypso j’ai eu droit à une journée complète à bord du bateau incluant: petit déjeuner à volonté + petit en-cas à 10h + plongée de 45mn avec tout équipement fournit + déjeuner à volonté + apéro + en-cas à volonté tous cela pour le prix de 495$. Il est également possible de venir en tant que spectateur pour le prix de 395$. Autant le prix en tant que plongeur est correct pour tous ce qui est proposé, autant je trouve que le prix spectateur est exorbitant juste pour pouvoir être sur un bateau et voir des requins nager à la surface de l’eau. Donc quitte à payer ce prix, autant plonger, ou s’abstenir.. avis personnel.

De plus, cette compagnie rembourse 100$ (pour revenir au prix de spectateur) si aucun requin n’est aperçu le jour de votre plongée et offre un bon de réduction de 200$ sur votre prochain tour si vous souhaitez retenter l’expérience. Ca peut paraître comme étant une arnaque, mais au final quand on y pense, on ne peut pas prévoir l’imprévu, les requins sont des animaux sauvages et les rencontrer dans leur habitat naturel est une chance. Donc oui, c’est embêtant de devoir repayer 295$ pour effectuer de nouveau une plongée mais pas le choix si vous n’en voyez pas et que vous souhaitez retenter l’expérience.. :/

.

Whyalla

Nous avons ensuite quitté Port Lincoln pour rejoindre Whyalla, une petite ville côtière où nous sommes venus pour deux raisons: tout d’abord pour la douche chaude gratuite et illimitée que nous avons bien savouré après des jours de douches froides, puis et surtout, pour les dizaines de dauphins qui s’y rendent tous les jours. En effet, ces dauphins malins savent que les pêcheurs qui rentrent au port leur donneront parfois des « restes » de poissons pêchés. Donc, ils suivent les bateaux pour réclamer leurs festins.

whyalla dolphins

Ce jour-là, nous sommes arrivés sur le ponton, avons attendu à peine 5mn que nous apercevons déjà plusieurs dauphins un peu plus loin au large. Lorsque le bateau arrive et se gare, les dauphins se trouvent à quelques mètres nous. L’un d’eux restait tout le temps juste à côté du ponton à un mètre de nous.

whyalla dolphins

De plus, il y avait quelques bébés dont un petit trop mignon qui ne faisait que nager autour de sa maman et des autres dauphins, il était si drôle et si mignon!

whyalla dolphinswhyalla baby dolphins

Sachez que les dauphins sont mes animaux préférés depuis toute petite, pour vous donner un exemple, lorsque j’étais enfant, ma chambre était recouverte entièrement de dauphins: posters, couvertures, décorations, peluches etc. Donc je vous laisse imaginer ma joie de pouvoir être aussi près d’autant de dauphins dont des bébés et surtout, en LIBERTE! et ce, pendant près de deux heures.

whyalla dolphins

Ce fut l’un des plus beaux jours de ma vie! Oui, j’aime les dauphins à ce point haha. Je rêve du jour où je pourrais nager en liberté avec eux, sans tour organisé bien sûr. C’est un rêve de gosse que je compte bien réaliser un jour !

.

Kangaroo Island

Nous avons reprit la route et avons décidé de passer quelques jours sur Kangaroo Island. Cette petite île est située au large d’Adélaïde. Nous avons donc prit le ferry avec notre cher 4×4 bien sûr. La traversée est d’environ 45mn. Sachez que le ferry pour l’île est très cher, plus d’infos ici.

Nous sommes donc arrivés sur l’île en fin d’après-midi. Nous nous sommes directement rendus sur un campspot au bord de la plage avec une vue magnifique sur celle-ci. Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés avec un très beau lever de soleil.

kangaroo island beach

Ensuite, nous sommes allés à la Clifford’s Honey Farm, une ferme qui produit du miel. Nous avons pu en tester et avons acheté trois petits pots de différents miels qui étaient tous aussi bons les uns que les autres. Nous avons également goûté une glace au miel qui était excellente.

Ensuite, le magnifique soleil que nous avions s’est vite transformé en tempête. Nous sommes restés trois jours sur l’île à attendre que le mauvais temps passe. Cependant ce n’était pas que du mauvais temps: l’île, ainsi que la région d’Adélaïde, ont été violemment touchées par un cyclone qui a fait beaucoup de dégâts.. Lors de nos rares déplacements sur l’île, le vent était si fort qu’il faisait tomber de nombreuses branches des arbres sur la route. C’était très dangereux, nous avions même reçu un message de notre opérateur nous avertissant que d’importantes rafales de vent allaient frapper l’île à partir de 16h, et qu’il valait mieux ne pas rouler et se mettre à l’abri. Du coup, nous avons préféré nous mettre à l’abri à l’intérieur plutôt que de dormir dans le van et avons décidé de payer pour une nuit dans une auberge de jeunesse à Kingscote. Nous étions les seuls (c’était une sorte de maison avec quelques chambres seulement). Toute l‘île était fermée. Les ferries ont du être annulés, les parcs nationaux fermés, les routes pour accéder aux différents endroits étaient fermées car inondées, bref nous n’avions vraiment pas eu de chance et avions vraiment mal choisi nos dates. Enfin, comme je le disais un peu plus haut, on ne peut pas prévoir l’imprévu. Nous devions repartir au bout de trois jours, du coup comme le beau temps revenait après quatre jours, nous avons pu changé notre ferry de retour exceptionnellement, à cause/grâce à la tempête.

Le lendemain, nous avons enfin pu commencer à profiter de l’île. Tout d’abord, pour bien commencer la journée, nous avons aperçu un koala sur le côté de la route alors que nous conduisions. Oui oui, un koala sur le sol ! Sam a vite fait demi-tour et s’est garé sur le côté. Le koala s’est mit à courir pour finalement monter dans un arbre. Nous l’avons admiré pendant quelques minutes. Le pauvre, perché sur sa branche, il était ballotté de gauche à droite à cause du vent encore très présent. C’était la première et unique fois que l’on voyait un koala sur le sol.

koala kangaroo island

Nous reprenons la route et 50m plus loin, ce fut un wallaby qui traversa la route juste devant nous. Ensuite, nous apercevons un serpent noir mort sur le côté de la route. La propriétaire de l’auberge nous avait dit que tous les serpents sur l’île était venimeux et mortels, génial non? :). Enfin, nous continuons notre route et quelques minutes plus tard, nous apercevons quelque chose de petit mais d’assez gros sur le sol en train de traverser la route. Et là, que voyons nous? Un échidné!! Enfin! C’était le premier que l’on voyait après 19 mois en Australie. L’île est réputée comme étant l’habitat de nombreux échidnés et j’espérais vraiment en voir un avant de rentrer et ce fut chose faite. Nous nous sommes donc également arrêtés sur le côté de la route et l’avons un peu suivi et observé. Il était effrayé le pauvre, il cachait sa tête dans le bush donc nous n’avons pas pu bien la voir, mais je suis déjà très contente d’avoir pu en voir un. Nous avons vu quatre animaux différents en moins de 15 minutes. ! Pour une fois, la chance était avec nous.

echidna kangaroo island

Ensuite, nous sommes allés au Flinders Chase National Park. L’entrée du parc est payante et plutôt chère (22$/voiture) et donne accès à différents endroits donc ceux cités ci-dessous. Tout d’abord, nous avons été voir les fameuses Remarkable Rocks, ces pierres orangées de différentes formes.

remarkable rocks kangaroo island

C’était sympa, la vue sur la côte était magnifique, par contre il y avait un monde fou, et c’était très très compliqué de prendre une photo. Du coup, ça nous a un peu gâché le plaisir..

remarkable rocks kangaroo islandremarkable rocks kangaroo island

Ensuite, nous avons rejoint Admiral Arch, une magnifique arche creusée dans une sorte de grotte ouverte avec vue sur l’océan: magnifique!

admiral arch kangaroo island

Elles abritent de nombreux lions de mer qui étaient là à dormir paisiblement sans se soucier des nombreux visiteurs qui les observaient :). Il y avait même des bébés bien trop mignons.

admiral arch kangaroo island sea lions

Il est possible d’effectuer un tour à Seal bay afin de voir les lions de mer de plus près avec un guide. Nous ne l’avons pas fais, car nous ne voyions pas l’intérêt de payer 16$ par personne pour voir des lions de mer alors que nous pouvions en voir gratuitement à Admiral Arch et que nous en avions déjà vu dans le Nullarbor (choix personnel). Pour plus d’infos, c’est ici.

Ensuite, nous avons été voir le joli phare du Cape du Couedic. Il y a beaucoup de noms français comme celui-ci sur Kangaroo Island, tout simplement car Nicolas Baudin, explorateur français, fut l’un des explorateurs à avoir découvert l’île.

cape du couedic lightouse

La route pour se rendre aux Remarkables Rocks était absolument géniale comme vous pouvez le voir.

Ensuite, nous avons fais une courte marche autour du Visitor Centre, où nous avons vu pleins de kangourous, wallabies, oies sauvages ou encore koalas. On peut même y voir des wombats mais nous n’avons pas eu cette chance. Il est également possible de voir des ornithorynques mais il faut vraiment être très chanceux je pense :).

oie sauvage kangaroo island

A cause des intempéries, nous n’avons malheureusement pas pu profiter de tous ce que l’île a à offrir comme par exemple, le Ravine des Casoars, le Cape Willoughby ou encore les nombreuses plages dont dispose l’île comme Vivonne Bay par exemple. Nous sommes donc retournés au ferry en fin de journée et sommes rentrés sur le continent. Nous avons roulé jusqu’à Sellicks Beach au sud d’Adélaïde dans la Fleurieu Peninsula, où nous avons passé la nuit. Nous nous sommes réveillés avec un super lever de soleil. Cet endroit est absolument magnifique avec son contraste de couleurs entre la verdure de l’herbe et les falaises orangées que la lumière du matin rendait encore plus beau.

sellicks beach

.

Adelaïde

Enfin, nous sommes arrivés à Adélaïde. Nous connaissions déjà cette ville puisque nous avions travaillé l’année précédente, dans le Riverland à 3h de la ville, là où nous nous étions rencontrés :). Nous nous sommes donc promenés dans le CBD qui me faisait beaucoup penser à Disneyland avec ses bâtiments (oui j’ai beaucoup d’imagination!).

adelaide CBD

Nous nous sommes également promenés dans les parcs autour du centre. Ils sont très jolis et agréables avec ce petit pont au dessus de la rivière qui avait pleins de petits cadenas laissés par des amoureux.

adelaide

Sans oublier la riche végétation et les jolies fleurs du parc. Adélaïde est une très petite ville, ici pas de gros buildings comme à Sydney, Melbourne, Brisbane etc.

adelaide

Enfin, nous sommes allés à un point de vue en hauteur que j’avais repéré lors de ma première fois à Adélaïde en Avril 2015, afin de prendre des photos de la ville de nuit. Ce soir-là, il y avait un vent glaciale mais je peux vous assurer que ça valait le coup :). La vue était à couper le souffle.

adelaide night lookout

.

Grampians National Park

Nous avons continué notre route en passant par le parc national des Grampians. Malheureusement, comme le mauvais temps semblait nous suivre depuis Perth, cela a continué ici. Nous avons eu droit à de fortes pluies, vent et même des grêles. Nous avons donc passé une journée entière dans un campsite dans la forêt à attendre que le mauvais temps passe. Puis nous sommes allés au point de vue des Balconies afin d’admirer le coucher du soleil mais celui-ci n’était pas exceptionnel, rien à voir avec celui que j’avais vu l’année précédente. Une fois de plus, nous n’avons pas pu faire grand chose à cause du mauvais temps. Le lendemain matin, nous avons voulu retenter en allant voir le lever de soleil depuis le même point de vue mais malheureusement, la vallée était remplit de brouillard et de nuages, tout était blanc, nous ne pouvions donc rien voir. Du coup, nous avons laissé tomber, nous sommes simplement allés sur le stade de Halls Gap où se trouvent de nombreux kangourous qui sont très faciles à approcher.

kangaroo halls gap grampians

Il y avait pleins de mamans avec leurs petits bébés qui étaient si mignons. L’un d’eux à décidé de sortir de sa poche alors que je filmais sa maman, c’était tellement chou. Moi, ils me font vraiment craquer ces petits kangourous.

kangaroo halls gap grampians

Il y avait également deux gros mâles bien baraqués, ceux à qui on a pas vraiment envie d’aller dire bonjour de près, vous voyez :). Ils étaient tous si drôle à se gratter le ventre, le dos, le côté..

Enfin, nous avons voulu aller voir les McKenzie Falls, de très jolies cascades, mais malheureusement à cause de la pluie, l’endroit était inondé et le bassin au pied de la cascade débordait sur le chemin. Encore une chose que nous n’avons pas pu faire. Voici une autre cascade un peu plus loin des McKenzie Falls et regardez le débit de l’eau, cela vous donne une petite idée de l’abondance de l’eau à cause des pluies.

grampians waterfall

Mais heureusement pour ma part, j’avais déjà visité ce parc lors de mon road trip de Melbourne à Adélaïde l’année d’avant. Donc si vous voulez voir à quoi ressemble vraiment ce parc, allez jeter un oeil à cet article ainsi qu’à la vidéo qu’il contient. Enfin, après autant de mésaventures, nous avons décidé de quitter le parc et de continuer notre route. Nous avons passé la nuit dans un campsite gratuit proche de la Great Ocean Road (je ne saurais dire le nom mais c’est sur Wikicamp, vous le trouverez surement). Dans ce magnifique campsite dans les bois, j’ai pu voir et photographier une maman wallaby qui était en train de partager un repas composé de carottes et divers légumes avec des perroquets rouge et bleu.

wallaby grampians

Et alors que je la photographiais, une toute petite minuscule tête sortit de sa poche, et là j’ai craqué! Il était si mignon et si petit. J’ai dû passer une bonne heure à les prendre en photo.

wallaby grampians

Puis, j’ai assisté à quelque chose d’absolument magnifique: le petit wallaby observait attentivement l’un des perroquets qui était en train de profiter du festin. C’était tellement adorable et je suis si contente d’avoir pu photographier un tel moment.

wallaby grampians

Le lendemain matin, en repartant, nous avons aperçu plusieurs koalas perchés dans les arbres sur le bord de la route, exactement au même endroit où j’en avais vu l’année précédente. Quelle coïncidence! Il y avait une maman avec un tout petit bébé trop mignon. C’était la première fois que je voyais un bébé koala, la journée commençait plutôt bien. Et en plus, il me regardait lorsque je le prenais en photo, merci petit koala.

baby koala great ocean road

Mais surtout, il y avait ce jeune koala absolument craquant. Littéralement, je suis tombée amoureuse de ce magnifique koala. Il avait une de ces bouilles. Regardez-moi ça:

koala great ocean road

Il me regardait patiemment et curieusement pendant tout le temps où je le photographiais.

koala great ocean road

Le genre de petite peluche qu’on aimerait beaucoup prendre dans ses bras et câliner.

koala great ocean road

.

Great Ocean Road

Enfin, nous avons débuté la Great Ocean Road, notre dernière étape avant de rejoindre Melbourne. Nous nous sommes arrêtés aux différentes formations rocheuses le long de la route. Tout d’abord, The Grotto où les vagues puissantes, venaient s’écraser sur les rochers créant ainsi de hauts jets d’eau laissant apparaître un petit arc-en-ciel. 

the grotto great ocean road

Depuis le bas, nous pouvions voir ces impressionnantes vagues arriver.

the grotto great ocean road

Ensuite, nous nous sommes arrêtés au London Bridge. Ici également, les vagues rendaient l’endroit encore plus beau en s’écrasant et traversant le « pont ».

london bridge great ocean road

L’arrêt suivant fut The Arch, une arche très jolie où toujours et encore, les vagues venaient s’écraser contre la formation rocheuse laissant elles aussi, apparaître un très bel arc-en-ciel: une jolie palette de couleurs.

the arch great ocean roadthe arch great ocean road

Puis, notre prochain arrêt fut Lord Arch Gorge, qui a toujours été mon endroit favori de la Great Ocean Road. Cet endroit est si beau, si mystique, probablement du fait de son lourd passé. En effet, un naufrage a eu lieu à cet endroit laissant seulement 2 survivants de 18 ans sur les 54 passagers que comptaient le navire.

lord arch gorge great ocean road

Enfin, notre dernier arrêt fut les célèbres Douze ApôtresNous y avons admiré le coucher du soleil et c’était tout simplement magnifique. Le ciel passait d’un jaune orangé à un bleu/violet rosé. Que de couleurs. Ceci acheva notre première journée sur la Great Ocean Road.

douze apotres great ocean roadcoucher de soleil douze apotres great ocean road

Le lendemain, nous avons continué notre chemin en nous arrêtant à Kennett River, un spot où de nombreux perroquets, cacatoès et autres oiseaux se trouvent tout les jours. Que ce soit des verts et oranges, des rouges et bleus, des multicolors, des blancs.. il y en avait de toutes les couleurs.

parrot great ocean road

Nous les avons nourri avec les mêmes graines utilisées au Gloucester Tree. Et ils venaient se poser partout sur nous: nos épaules, nos bras et même notre tête. Quand c’est un petit perroquet, c’est supportable, mais quand c’est un cacatoès qui est beaucoup plus gros, qui se pose sur votre tête et qui enfonce ses grosses griffes dans votre crâne, c’est moins sympa haha :D. C’était vraiment génial de pouvoir être entouré de si beaux oiseaux dans leurs environnement naturel.

oiseaux great ocean road

Et puis, il y avait ces deux là qui se faisaient des bisous.

coockatoos australia

Sam a eu l’idée plutôt drôle de mettre des graines sur le capot de la voiture et tous les cacatoès sont venus se poser dessus. Ils étaient au moins une dizaine, et nous, nous les observions depuis l’intérieur. L’un d’entre eux, posé sur le rétroviseur, a même voulu rentrer dans la voiture.

coockatoos great ocean road

De même que pour les Grampians, j’avais déjà fais la Great Ocean Road l’année précédente. Vous trouverez de plus amples détails dans cet article.

.

Melbourne

Finalement, nous avons atteint notre destination finale: Melbourne. Nous avons tout d’abord visité le centre. Premièrement, nous sommes allés voir les célèbres petites ruelles remplies de tags artistiques telles que Hosier Lane ou encore ACDC LaneCertains tags étaient vraiment magnifiques. Je retiens plus particulièrement ce mur magnifique dans la ACDC Lane:

acdc lane melbourne

Cette jolie danseuse, ainsi que l’homme portant un arbre en arrière-plan, toujours dans la même rue:

acdc lane melbourne

Ce magnifique chien dans la Hosier Lane:

hosier lane melbourne

Enfin, toujours dans la Hosier Lane, ce superbe tigre à droite, mais surtout, ce magnifique petit aborigène qui semble si réaliste qu’on dirait une photo.

hosier lane melbourne aboriginal

J’aurais pu passer des heures et des heures à contempler les différents tags dans les nombreuses petites ruelles de Melbourne. Et ce qui est génial, c’est que les tags changent tout le temps, presque tout les jours, à part bien sûr les grosses pièces comme l’aborigène ci-dessus.

hosier lane melbourne

Pour nous déplacer dans la ville, nous avons utilisé les City Circle Trams, d’anciens trams qui sont gratuits et font le tour du centre. Plutôt sympa l’expérience.

trams melbourne

Nous avons flâné dans la ville, autour de la Flinders Street Station dont le bâtiment est super beau:

flinders street station melbourneflinders street station melbourne

Puis, la Cathédrale Saint-Paul:

saint paul cathedral melbourne

Nous sommes ensuite allés visiter l’Australian Centre for the Moving Image (ACMI), un musée dédié à la télévision, aux films, jeux vidéos, dessins-animés, bref tout ce qui touche au visuel. C’était vraiment super intéressant. Il y a énormément de petites expériences que l’on peut faire sur place qui sont vraiment sympas. Par exemple, faire des ombres chinoises super drôles, comme vous pouvez le voir dans la vidéo. C’est vraiment à faire, le musée retrace l’histoire du cinéma et son évolution. De plus, l’entrée est gratuite donc aucune excuse ;). Plus d’infos sur l’ACMI.

Puis, nous avons été dans le centre commercial Melbourne Central qui abrite une superbe tour à plomb, construite en 1888. Pour en savoir plus sur ces tours, c’est ici. Aujourd’hui, la tour abrite un musée qui raconte son histoire.

melbourne central shopping centre

Puis, nous sommes allés nous balader le long de la Yarra River d’où l’on peut admirer une jolie vue sur la ville.

melbourne yarra river

C’est un endroit très charmant avec ses jolies lumières le long de la rivière. Melbourne, et plus particulièrement cet endroit, me rappelait beaucoup Paris, sans les palmiers. De nombreux artistes de rue s’y produisent souvent également.

melbourne yarra river

Et de nuit, c’est encore plus magnifique.

melbourne yarra river night

Surtout, quand on a une énorme lune jaune qui se lève en arrière-plan, juste derrière le pont. Nous nous en sommes rendus compte que lorsqu’elle passait au-dessus de celui-ci et on en revenait pas à quelle point elle était grosse. Malheureusement, le rendu sur la photo n’a rien à voir avec la réalité.

melbourne yarra river night

Enfin, nous sommes allés nous promener le long de Brighton beach et avons admiré les nombreux chalets tous aussi colorés les uns que les autres.

brighton beach melbourne

Chacun son petit symbole: un kangourou qui fait de la boxe, le drapeau de l’Australie, des vagues, pacman, et bien d’autres encore..

brighton beach melbourne

Certains de ces petits chalets sont à louer, d’autres appartiennent à des gens ou sont à vendre. Nous avons parlé avec un couple d’australien qui était dans le leur à ce moment-là. Ils l’avaient acheté il y a des dizaines d’années lorsqu’ils étaient encore « peu » chers, et nous ont dit le prix que valaient ces chalets à l’achat aujourd’hui, et oh mon dieu: plusieurs centaines de milliers de dollars, juste pour ces petites boites de bois vides sur la plage, oui oui!

brighton beach melbourne

.

Conclusion

Voilà pour ce road trip Perth-Melbourne. Cet article était un peu long et bravo à vous si vous avez lu jusqu’à la fin ;). Ce road trip, le long de la côte sud de l’Australie, était absolument génial, malgré le froid et le mauvais temps qui nous ont suivi depuis Perth. Nous avons effectué ce trip en à peu près un mois, mais on aurait pu le faire avec plus de temps si nous n’avions pas eu le mauvais temps et si nous n’avions pas dû nous dépêcher un peu pour retourner travailler vers Brisbane. Je vous conseille de faire ce parcours si vous souhaitez voir la faune du pays, traverser un désert sans être trop loin de l’océan et puis vous serez dépaysé, je peux vous l’assurer ;). Nous avons traversé trois Etats en un mois, d’Ouest en Est, de l’Australie-Occidentale au Victoria en passant par l’Australie du Sud. Ce fut une sacrée aventure pleine de sensations, de rencontres animalière..

Si vous souhaitez voir plus de photos, c’est dans cet album.

Pour suivre mon actualité et voir toutes mes photos de voyage, suivez-moi ici: 

Suivez-moi également sur instagram où je poste tout les jours, en cliquant là:

A propos de Flora

Globe-trotteuse et photographe amatrice, j'ai rêvé de parcourir le monde depuis mes neuf ans. Je veux découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouvelles langues, goûter des plats locaux, m'émerveiller devant des choses simples, apprendre et vivre simplement! Je veux voyager dans tous les pays du monde, c'est le but de ma vie !

2 commentaires

  1. Superbe article et magnifique photos bravo bravo👍👌👏👏

Laisser un commentaire

46 Partages
Partagez44
Tweetez
Partagez
Épinglez
+12