Accueil / Destinations / Australie / Episode 5: La Great Ocean Road
douze apôtres great ocean road

Episode 5: La Great Ocean Road

Ca y est, me voilà partie pour un road trip de Melbourne jusqu’à Adélaïde, en passant bien évidemment par la mythique Great Ocean Road, mais également par le parc national des Grampians.

.

Le Départ

Départ de Torquay où commence cette fameuse route, en faisant un petit arrêt au phare d’Aireys Inlet. Petite pause déjeuner au Freestone 60’s Diner, un restaurant dans le style Amérique des années 60 qui se trouve juste en face du phare.

freestones diner great ocean road

Puis je continue jusqu’à la Mémorial Arch, ce qui marque l’entrée officielle de celle-ci, bien sûr, une petite photo s’impose!

memorial arch great ocean road

Je roule le long des côtes, entre montagnes et forêts d’un côté et l’océan qui m’offre de magnifiques vues de l’autre. Il n’y a pas de mot pour décrire cette beauté!

Petit arrêt au bord de la route où l’on peut observer de nombreux koalas perchés dans leurs arbres, certains d’assez près. 

koala great ocean road

Mais également de nombreux perroquets: verts et oranges, rouges et bleus, et des multicolors aussi. On peut les nourrir en achetant un paquet de grains pour 2$ dans un magasin qui se trouve juste à côté. Ils viennent tous se poser sur nous: les mains, les bras, les épaules et même sur la tête ! Je me suis fait envahir en me retrouvant parfois avec trois perroquets sur moi, c’était plutôt sympa cette rencontre.

kennett river perroquets great ocean road

.

Maits Rest Forest

Je passe la nuit dans un camspot gratuit dans la fôret. Un endroit très mignon, juste au bord d’une magnifique plage sauvage où j’assiste au lever du soleil le lendemain matin.

Je m’arrête ensuite à la Maits Rest Forest, une forêt qui abrite des arbres datant du jurassique, avec des arbres immenses qui ont des troncs énormes et où l’on peut même aller à l’intérieur. Cette forêt est calme et paisible, sombre avec les rayons de soleil qui passent à travers tous ces arbres: palmiers, eucalyptus.. c’est magnifique et super agréable !

maits rest forest

.

Wildlife park

Je m’arrête ensuite dans un wildlife park, je n’aime plus vraiment ces parcs mais dans celui-ci, les animaux étaient en semi-liberté, dans de très grands espaces où on pouvait les observer de loin. On pouvait également rentrer à l’intérieur des « enclos » des kangourous, wallabies, émeus.. et les nourrir! J’ai pu les caresser et prendre des photos avec un petit kangourou et un wallabie, ils étaient trop mignons ! Quand aux émeus, j’ai préféré rester assez loin d’eux, je me méfie de ces oiseaux ;). C’était la première fois que j’en voyais, ainsi que les fameux dingos, ces animaux sauvages croisés entre un chien et un loup, mais de couleur rousse. Le parc est ouvert de 10h à 18h, du Dimanche au Vendredi et l’entrée est de 17$ par adulte. Plus d’infos ici.

wildlife park great ocean road

.

Enfin les Douze Apôtres !

Puis arrive enfin le moment tant attendu: les Douze Apôtres ! J’arrive en fin de journée et assiste à un coucher de soleil accompagné de nuages gris, ce qui donne un fort contraste de couleurs et de lumière. C’est un magnifique spectacle que m’offre la nature à ce moment-là! Je contemple ces magnifiques exploits de la nature et me dit que l’Australie est vraiment un pays magnifique. Cependant, les Douze Apôtres étant l’attraction principale de la Great Ocean Road, ce site est hyper touristique. Des centaines d’asiatiques, partout, qui hurlent et se croient seuls au monde, comme d’habitude, ce qui retire un peu de charme à cet endroit..

douze apôtres great ocean road

.

Loch Ard Gorge

Quelques kilomètres plus loin se trouve Loch Ard Gorge, une magnifique crique où a eut lieu un naufrage en 1878, faisant deux rescapés de 18 ans sur les 54 passagers que comptait le navire. Cette plage porte le nom de ce navire depuis ce jour.

Great Ocean Road Loch Ard Gorge

Cet endroit dégageait une atmosphère un peu mystique, surement dû à son histoire. Il y avait même plus loin, un cimetière à l’abandon avec seulement quatre des corps retrouvés sur les cinquante-deux naufragés.

loch ard gorge great ocean road

Je continue ma route en m’arrêtant à différents lookout (points de vue) offrant des paysages à couper le souffle tous autant les uns que les autres: Thunder Caves avec des falaises jaune/orangées; The Arch, The Grotto et bien d’autres encore.. Je vous renvois à cet article pour plus de détails sur les différents points d’intérêts à voir sur la Great Ocean Road.

great ocean road

.

London Bridge

Prochain arrêt: le London Bridge, une arche qui s’est formée avec les vagues et le temps et qui s’est détachée du continent australien en 1990. C’est le deuxième site le plus connu de la Great Ocean Road et donc toujours très touristique mais tout de même magnifique et plein de charme.

london bridge great ocean road

Ensuite, je m’arrête encore aux différents lookouts qui se trouvent sur la côte et vois de magnifiques choses encore: la Bay of Islands, Bay of Martyrs.. Puis Childers Cove où, après avoir traversé des dunes et m’être cru dans les dunes de Quend ou Fort-Mahon sur la Manche vers chez moi en France, j’arrive sur une plage sauvage et totalement déserte. J’étais seule au monde face à un océan plus qu’agité m’offrant d’impressionnantes vagues. Je croise un vieux bus vert à l’abandon dans une pâture et me croit désormais dans Into the Wild.

into the wild bus great ocean road

Petit arrêt pour passer la nuit dans un campspot au beau milieu d’une forêt. Une fois de plus, j’ai croisé trois koalas au bord de la route sur le chemin du retour. Deux d’entre eux étaient l’un à côté de l’autre et plutôt bas. J’ai donc bien évidemment, sorti l’appareil et pendant que je les prenais en photo, l’un d’eux dormait paisiblement et était totalement imperturbable. Alors que l’autre cependant, me fixait pendant tout ce temps, j’ai pu bien l’observer et voir sa petite frimousse d’assez près. J’adore tellement ces petites peluches vivantes !

koala great ocean road

.

L’arrivée

L’arrivée à Warrnambool, la ville où s’arrête officiellement la Great Ocean Road, marque la fin d’un rêve. Car la Great Ocean Road, j’en ai rêvé pendant longtemps, je voyais et entendais partout que c’était l’une des plus belles routes du monde, et puis ici évidemment tout les backpackers en parlent puisque c’est un « must-do ». Alors même si parfois certains endroits auraient été mieux avec un super ciel bleu accompagné d’un grand soleil, je n’ai franchement pas été déçue et en ai pris plein la vue! Ca restera un super souvenir et j’espère que j’aurais l’occasion de la refaire l’année prochaine.

.

Les Grampians

Je décide ensuite de remonter dans les terres direction le parc national des Grampians. J’en ai également beaucoup entendu parler, comme quoi c’était magnifique et que c’était à faire, et bien je comprend pourquoi.

Tout d’abord j’ai encore eu une petite mésaventure avec mon van en arrivant. Alors que je roulais, je vois tout-à-coup d’énormes kangourous (vraiment énormes!!). Je m’arrête donc sur le bord de la route pour les observer quelques minutes et j’ouvre ma fenêtre côté passager pour mieux les voir car il pleuvait beaucoup. Ensuite en repartant, je tente de refermer ma fenêtre mais en vain.. elle avait décidé de ne plus se fermer. Alors qu’il pleuvait vraiment fort, mon van commençait à être inondé (super!). Je me dirige donc vers l’office du tourisme de la ville dans laquelle je me trouvais, (car c’était une toute petite ville où tout était fermé à cette heure-là), et demande où je peux trouver un garage ouvert à cette heure-ci en expliquant mon problème à la femme. Elle a gentiment appelé quelqu’un de son entourage pour savoir s’il pouvait régler mon problème mais il n’était pas chez lui. Il lui a donc donné le nom de deux autres garages qu’elle a également appelé mais qui étaient aussi fermés. Elle m’a donc généreusement proposé de dormir sous un abri à l’extérieur de sa maison de campagne qui se trouvait dans la même ville. Il y avait douche et toilettes à ma disposition, et elle me dit qu’elle reviendrait le lendemain matin avec son neveu pour qu’il puisse essayer de réparer ma vitre. Et le lendemain on a finalement réussit à la refermer en la tirant avec une pince et puis j’ai repris la route après l’avoir gentiment remercier. Je suis toujours surprise de la bonté et la générosité des australiens. Ils sont vraiment accueillants et toujours prêt à t’aider. C’est vraiment pas un mythe !

Arrivée aux Grampians, j’ai donc fais une petite randonnée d’environ deux heures à travers la forêt et en traversant le Grand Canyon pour accéder aux Pinnacles, un point de vue en hauteur avec une très belle vue.

pinnacles wonderland loop grampians

Puis je suis allée aux Balcoonies, un autre lookout, -le plus « connu » du parc-, offrant une vue spectaculaire sur les Grampians. L’endroit étant très exposé, il y avait énormément de vent et il faisait très froid. Mais je suis arrivée au moment où le soleil se couchait, et je peux vous dire que j’ai assisté à quelque chose d’incroyable malgré le froid. Ce genre de moments où tu admires ce que tu as devant toi, la beauté d’un paysage, où tu vis l’instant présent, puis tu jettes un regard aux personnes autour de toi qui te regardent à leur tour, et là on se comprend: ce qu’on est en train de vivre est absolument unique!

balconies grampians national park

C’est l’une des choses les plus magnifiques que j’ai vu en Australie pour l’instant, j’ai trouvé que ça ressemblait un peu aux Blue Mountains.

balconies grampians national park

J’ai également vu énormément de kangourous en liberté dans la ville de Halls Gap principalement. J’ai pu les approcher, les nourrir, les caresser et forcément prendre des photos avec eux :).

Ensuite, direction les Mackenzie Falls, une très jolie cascade où l’on peut se baigner au pied, mais en été, car en ce moment l’hiver approche et je ne pense pas qu’il fasse assez chaud pour faire trempette :P.

mackenzie falls grampians national park

Enfin, j’ai fais un petit détour pour aller voir le Giant Koala, une statue de pierre d’un immense koala, avec un petit magasin à l’intérieur, c’était plutôt drôle à voir.

giant koala

.

Conclusion

Et me voilà de retour sur la route direction Adélaïde pour trouver un travail afin de reprendre la route vers l’Ouest. Petit arrêt dans la ville de Bordertown, à la frontière du Victoria et South Australia, où j’ai pu voir plusieurs  kangourous albinos dans un parc gratuit. Plutôt incroyables et mignons les kangourous blancs :).

kangourou albinos

Et me voilà, quelques centaines de kilomètres plus tard, arrivée à Adélaïde ! Je vous dis donc à bientôt pour la suite de mes aventures, dans le fruitpicking surement ;).

A propos de Flora

Globe-trotteuse et photographe amatrice, j'ai rêvé de parcourir le monde depuis mes neuf ans. Je veux découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouvelles langues, goûter des plats locaux, m'émerveiller devant des choses simples, apprendre et vivre simplement! Je veux voyager dans tous les pays du monde, c'est le but de ma vie !

2 commentaires

  1. Bonjour, merci pour ce récit qui me donne vraiment hâte d’y être. En effet, je pars en Australie dans quelques mois et je suis en train de faire mon planning. Je comptais faire exactement le même parcours great ocean road + Grampians + fin de la route jusqu’à Adélaide et j’aurais souhaité savoir combien de jours avait été nécessaires. Merci d’avance.

    • Bonjour, merci beaucoup !
      Alors pour ma part, j’ai fais ce trip en dix jours en incluant l’arrivée à Adélaïde et en prenant vraiment mon temps :). Donc faisable en une semaine !

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1