Accueil / Destinations / Australie / Episode 12: Fraser Island en trois jours

Episode 12: Fraser Island en trois jours

Durant notre road trip de Brisbane à Cairns, nous avons fait un arrêt de trois jours sur Fraser Island. Avec ses 184000 hectares, c’est la plus grande île de sable du monde. N’ayant aucune route goudronnée, l’île est praticable uniquement en 4×4.

 _

Combien ça coute ? Comment s’y rendre ?

  • Vous pouvez vous rendre sur Fraser Island avec votre propre voiture et dans ce cas, à vous la liberté !

Pour cela, vous devez emprunter un ferry avec une traversée d’environ dix minutes.  Il y a plusieurs points de départs pour prendre le ferry: Hervey Bay (plus cher) et Rainbow beach (celui que nous avons prit, moins cher).

Nous avons payé 120$ pour deux personnes aller/retour et une voiture + 48$ pour le permis vous permettant l’accès à l’île (vous ne pouvez vous y rendre sans) + 11$/personne pour deux nuits dans deux campsites (tout les campsites de l’île sont au prix de 5,95$/personne/nuit.) Pensez à réserver vos nuits à l’avance lors de votre réservation pour le ferry/permis ou sur internet.

  • Vous pouvez choisir de louer un 4×4 !

Plusieurs compagnies proposent la location d’un 4×4, avec équipement ! Cependant, les prix sont assez chers, comptez 300 à 400$ pour un à deux jours! Voici par exemple, l’une des compagnies de Rainbow beach avec tout les détails.

  • Vous pouvez choisir l’aventure avec un tour !

Si vous ne vous sentez pas en confiance de conduire vous-même sur l’île, que vous aimez l’ambiance de groupe et que cela ne vous dérange pas de suivre un guide, vous pouvez vivre l’aventure Fraser Island avec un tour. Ici aussi, plusieurs compagnies proposent des expériences différentes selon les goûts. Par exemple Pippies Beach House propose un trip de 3 jours/2 nuits pour environ 400$. D’autres compagnies telles que Nomads Fraser Island et Cool Dingo ont également des offres intéressantes. N’hésitez pas à comparer !

 

Points importants:

  1.  Pensez à réduire la pression de vos pneus à environ 15-18 pour vous rendre sur l’île. Le sable étant très « soft » principalement à l’entrée et à la sortie du ferry ainsi qu’à l’intérieur de l’île, vous vous enliserez directement avant même d’avoir prit le ferry. Ca paraît logique mais à notre retour de l’île, nous avons dû tirer des français qui étaient enlisés car ils n’avaient pas réduit la pression de leurs pneus ;).
  2. Prenez en compte les heures de la marée. L’île est partagée en plusieurs zones. Pour certaines, peu importe la marée, vous pourrez toujours conduire sur la plage car elle sera assez large. Mais pour d’autres zones, à marée haute, la totalité de la plage sera sous l’eau, vous ne pourrez donc pas conduire sur ces plages, et vous n’avez pas envie d’être au mauvais endroit au mauvais moment ;). Vous pouvez vous procurer une brochure avec les heures de la marée à l’office du tourisme lors de votre réservation.
  3. Certes, il n’y a pas de route, mais cela n’empêche que vous devez tout de même appliquer les règles de conduites normales: conduite à gauche lorsque vous croisez une voiture en sens inverse, ralentissement lorsque des gens se trouvent sur la plage, indiquez lorsque vous dépasser etc..
  4. Pensez à prévoir de la monnaie (pièces d’un dollar) si vous souhaitez prendre des douches dans les campsites, les douches étant 1$ pour quelques minutes, prévoyez assez (3$ par personne devrait être suffisant sachant que cela durera environ 15-20mn).
  5. Prévoyez assez de nourriture, l’île ne disposant que d’un petit magasin qui dépanne mais qui est également forcément cher.
  6. Soyez prudents avec les dingos. Ils sont nombreux sur l’île, peuvent se trouver n’importe-où et peuvent être agressifs envers l’homme. Si vous allez aux toilettes dans le bush, où la nuit, allez-y au moins à deux. Si vous vous retrouvez nez-à-nez avec l’un d’entre eux, restez calme, et faites demi-tour calmement.

 _

Notre aventure

Départ de Rainbow beach, nous nous rendons au ferry, et en l’attendant, nous avons eu la chance de voir des dauphins nager dans les eaux calmes qui séparent la côte australienne de Fraser Island. Un pêcheur local nous a dit qu’ils se trouvaient souvent dans les alentours. Le ferry de retour, nous embarquons, et par chance, nous sommes les premiers. Dix minutes plus tard, nous nous trouvons enfin sur Fraser Island: c’est parti pour l’aventure!

Ferry to Fraser Island

Nous découvrons la joie de pouvoir conduire en toute liberté sur la plage. A gauche: les dunes, à droite: l’océan pacifique. Quel bonheur!

L’île étant réputée pour ses nombreux dingos, j’espérais vraiment en voir au moins un et mon voeu fut exaucé: à peine 15 minutes que nous étions arrivés sur l’île et nous apercevions déjà nos deux premiers (et derniers) dingos ! 

Ayant prit le ferry à 15h et le soleil se couchant aux alentours de 17h30, nous nous rendons directement à notre campsite « Central Station » qui se trouve en plein milieu de l’île à environ deux heures du ferry, un super campsite isolé avec des emplacements bien espacés et privés. Nous avons installé notre ombrelle, nous sommes cuisinés un bon petit repas et fumé une petite chicha pour conclure cette journée parfaite :).

Le lendemain, nous avons parcouru l’intérieur de l’île. Nous nous sommes tout d’abord rendu au Lake Birraben qui était très joli mais malheureusement pour nous, il y avait beaucoup trop de monde (pour ne pas dire « tours remplis de backpackers ») avec leurs musiques un peu trop forte à notre goût. Fraser Island est une île si relaxante, si paradisiaque, tout ce que l’on souhaitait c’était nous relaxer, nous avons donc décidé de ne pas rester et de continuer notre route.

Nous nous sommes donc rendus au Lake McKenzie, LE lac de Fraser Island pour ma part. Une eau si calme, turquoise et transparente à en couper le souffle, un sable blanc comme neige: le paradis sur terre. Nous nous sommes baignés, nous sommes relaxés sur la plage, et cette fois pas de musiques à fond les bananes, juste quelques personnes, familles, couples.. et la sérénité totale!

Lake McKenzie

Nous avons ensuite fait un court stop à Eli Creek, une sorte de petite rivière dans laquelle on peut se baigner, marcher ou se laisser aller avec une bouée grâce au faible courant. Nous n’avons pas vraiment été impressionnés par cet endroit, la raison est probablement qu’après avoir été à Bitter Springs, à Mataranka dans le Northern Territory (l’un de mes lieux favoris et de mes meilleurs souvenirs d’Australie), cette petite rivière semble tout à fait banale. De plus, il y avait énormément de mondes, de tours etc. ce qui retire un peu de charme à ce lieu.

Ensuite, nous nous sommes rendu au célèbre Maheno Shipwreck, l’épave d’un bateau qui a échoué en 1935 victime d’un cyclone. J’avais tellement hâte de le voir et je n’ai pas été déçue. Etant arrivés au coucher du soleil, les couleurs rouges/oranges rendaient l’épave encore plus magnifique. 

Maheno Shipwreck

Le sable tout autour de l’épave est incroyablement mouvant, si vous marchez dessus, vous allez vous enfoncer jusqu’à vos genoux, c’est assez impressionnant!

Maheno Shipwreck

Nous avons ensuite passé la nuit dans un second campsite qui s’appelle « Dundaburra », au bord de la plage cette fois-ci.

Le lendemain, dernier jour sur l’île, nous avons tenté d’aller à Indian Head, mais sans succès. Cet endroit se trouvant dans la zone où l’on ne peut pas conduire lorsque la marée est haute, l’eau étant trop proche, nous avons décidé à mi-chemin de ne pas nous y aventurer et d’aller attendre quelques heures dans les dunes que la marée redescendre (voilà pourquoi il faut planifier au minimum son aventure sur Fraser Island selon les heures de la marée 😉 ).

Etant presque tout au nord de l’île, nous sommes redescendu petit à petit jusqu’au ferry, qui se trouve tout au sud. Nous avons fait un arrêt casse-croûte tout en appréciant simplement la beauté des immenses vagues s’échouant sur la plage.

Fraser Island

Puis, de retour au point d’embarquement du ferry, une fois de plus, nous l’attendons et nous revoyons des dauphins au large, et là.. l’un des moments les plus magiques de ma vie se passa: alors que nous étions dans la voiture en train d’attendre, trois dauphins sont soudainement apparus sur le bord de la plage. Nous avons bien entendu couru afin de pouvoir les voir de près, et quel moment! Les dauphins se trouvaient à un mètre de nous, littéralement sur le bord de la plage, c’était tout simplement incroyable!! C’était la première fois que je voyais des dauphins en liberté d’aussi près, étant mes animaux préférés je vous laisse imaginer ma joie, telle une petite fille avec des étoiles pleins les yeux :D. Ils sont restés sur le bord pendant plusieurs minutes, occupés à chasser les poissons que l’on pouvait voir sauter hors de l’eau (très drôle à voir!). Malheureusement je n’ai pas de bonne vidéo/photo à vous montrer, l’événement étant plutôt intense pour moi et inattendu, je n’ai fait que les observer ! 🙂

Puis ils sont repartis et nous avons embarqué. De retour sur la côte australienne, un autre événement incroyable se passa: des locaux pêchaient quand tout-à-coup l’un d’entre eux pêcha un requin. Oui, un requin! Un « shovel nose shark » (requin à nez de pelle) pour être précise. Je vous rassure, l’homme qui le pêcha retira le hameçon, prit une photo bien sûr, puis le relâcha. Quel moment ! Entre les dauphins qui viennent nous dire bonjour et les requins qui se font pêcher hahaha.

Shovel nose shark

Conclusion

Fraser Island fût une grande aventure ! La première aventure « off-road » avec notre cher 4×4. Conduire sur la plage, admirez les vagues alors que vous conduisez le long de l’île, s’aventurer à l’intérieur de l’île dans les chemins de sables qui peuvent être très endommagés (et donc parfaits pour l’aventure!), se baigner dans des lacs paradisiaques et tout simplement apprécier la nature, le calme, le bruit des vagues font de cette île un immanquable de la côte est. Fraser Island c’est la liberté ! 🙂

Si vous avez des commentaires, des petits conseils à rajouter, ou si vous avez plus de questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. 🙂

Plus de photos sur ma page facebook, ici.

 

Pour suivre mon actualité et voir toutes mes photos de voyage, suivez-moi ici: 

Suivez-moi également sur instagram où je poste tout les jours, en cliquant là:

A propos de Flora

Globe-trotteuse et photographe amatrice, j'ai rêvé de parcourir le monde depuis mes neuf ans. Je veux découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouvelles langues, goûter des plats locaux, m'émerveiller devant des choses simples, apprendre et vivre simplement! Je veux voyager dans tous les pays du monde, c'est le but de ma vie !

Laisser un commentaire

65 Partages
Partagez64
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+11